Muay Thaï vs Kickboxing : Quelles sont les Différences ?

Publié par Univers Boxe le

Muay Thaï vs Kickboxing : Quelles sont les Différences ?

Revenons sur cette discussion populaire sur le Muay Thaï vs Kickboxing et découvrons les liens de plus en plus étroits entre les deux scènes sportives. Quelle est la différence entre le Muay Thaï et le Kickboxing ? Lequel des deux est le meilleur art martial de frappe debout ?

Styles de Kickboxing

Le kickboxing est un terme générique qui englobe un certain nombre de sports de combat. Il s'agit notamment de la boxe américaine, japonaise, néerlandaise, chinoise et, bien sûr, de la boxe thaïlandaise, ou Muay Thaï.

Comme son nom l'indique, le kickboxing implique/autorise l'utilisation de coups de poing et de pied. Les coups de genou sont également acceptés dans la plupart des styles de kickboxing.

Il existe un peu plus de styles que ceux énumérés ci-dessous, mais voici quelques-uns des styles de kickboxing les plus importants ou les plus populaires :

Muay Thaï (boxe thaïlandaise)

On peut dire que le Muay Thaï (thaïlandais : มวยไทย) est un pionnier du sport de kickboxing. Il s'est développé au début du 20e siècle en intégrant les arts martiaux traditionnels thaïlandais aux règles de combat sur le ring hérité de la boxe occidentale.

La boxe thaïlandaise est largement considérée comme l'art martial de frappe le plus efficace. Il s'agit de techniques simples, directes et sans chichis, conçues pour faire mal.

C'est un sport développé à partir des anciens arts martiaux militaires thaïlandais connus sous le nom de Muay Boran utilisés sur les champs de bataille, ce qui explique sa préférence pour les frappes et les mouvements simples.

La caractéristique la plus distinctive du Muay Thaï qui le distingue des autres styles de kickboxing est l'utilisation intensive des coudes et du clinch.

Le coude est totalement interdit par les règles modernes du kickboxing, tandis que le clinch est fortement limité. Cela peut avoir limité la gamme complète des armes que possèdent les Thaïlandais lorsqu'ils passent au kickboxing. Cependant, beaucoup d'entre eux ont pu travailler avec ce qu'ils possèdent pour obtenir un succès retentissant.

Kickboxing japonais (K-1)

Les racines du kickboxing japonais remontent à son homologue thaïlandais. L'histoire commence le 20 décembre 1959, lorsque le premier événement Muay Thaï mettant en vedette des combattants thaïlandais s'est tenu à Tokyo, au Japon.

Peu de temps après, en 1966, un promoteur de la boxe, Osamu Noguchi, a été assez intrigué pour organiser le premier événement de kickboxing. L'événement a connu un tel succès qu'il est rapidement devenu une émission hebdomadaire diffusée à la télévision nationale. Osamu est maintenant largement reconnu pour avoir créé le terme et le sport de "Kickboxing".

Les kickboxeurs japonais pratiquent un style qui trouve ses racines dans le karaté Kyokushin. Le kickboxing japonais tire également son influence de la boxe occidentale et du Muay Thaï pour devenir ce qu'il est aujourd'hui.

Dans les années 70, les boxeurs thaïlandais étaient souvent invités à participer à des compétitions au Japon. Les kickboxeurs japonais se déplaçaient également pour s'entraîner et participer à des compétitions en Thaïlande. Cet échange interculturel a eu une influence considérable sur l'évolution du style de kickboxing japonais.

Le kickboxing japonais a tendance à être plus flamboyant avec une gamme de frappes diverses et théâtrales. Cela est dû à ses racines dans le karaté que les kickboxeurs japonais peuvent continuer à pratiquer.

Le K-1 a été l'une des premières promotions de kickboxing les plus réussies à l'échelle mondiale. La promotion a débuté au début des années 90 et a atteint son apogée au début des années 2000.

C'est également cette promotion qui a fait connaître au monde la superstar thaïlandaise du Muay, Buakaw. La carrière de Buakaw sur le K-1 a indirectement cimenté le statut du Muay Thaï en tant qu'art de frappe éminent.

Le K-1 a trouvé le parfait équilibre entre le Muay Thaï et tous les autres Kickboxing de l'époque en désarmant quelques armes du premier tout en introduisant les genoux du second.

Le Kickboxing moderne, tel que nous le voyons dans les grandes promotions de Kickboxing comme Glory ou ONE Super Series, est fortement influencé par les règles du K-1. 

Muay Thaï vs Kickboxing - Quelles sont les Différences - univers boxe

Kickboxing Américain

Le Kickboxing américain est considéré comme un dérivé du premier format de Kickboxing japonais, créé vers les années 60 parce que les pratiquants de karaté voulaient alors se défier sur le ring par des combats de plein contact.

La principale différence de ce sport par rapport aux autres styles de kickboxing est son adhésion à une règle de combat au-dessus de la ceinture. Il n'y a donc pas de coups de pied dans les jambes. Pas de coudes, pas de genoux, pas de coups de pied de poussée non plus.

De plus, le kick boxing américain est très fort en coups de poing, car il est également fortement influencé par le sport de combat le plus populaire du pays, la boxe.

Kickboxing Néerlandais

Le Kickboxing néerlandais est un style particulièrement agressif, lourd de coups de poing et de coups de pied bas puissants. L'entraînement est également assez connu en raison de sa partialité envers les combats durs, notamment dans les gymnases d'Amsterdam comme le Mike's Gym.

Ce style de Kickboxing a plus de points communs avec le kickboxing japonais de style K-1 que le Muay Thaï.

L'histoire raconte qu'un groupe de kickboxeurs néerlandais s'est rendu au Japon dans les années 70 pour apprendre le kickboxing japonais au célèbre Mejiro Gym. Ils ont exporté ce style à Amsterdam, y ont ajouté la boxe occidentale et le kick-boxing, et c'est ainsi que le Kickboxing néerlandais est né.

De manière générale, les combattants du kickboxing néerlandais se concentrent sur la puissance plutôt que sur la technicité.

Ce style de combat est répandu dans toute l'Europe, même chez les combattants occidentaux qui pratiquent le Muay Thaï.

Les kickboxeurs néerlandais ont connu des succès importants dans les promotions de kickboxing partout, même lors de la transition vers le Muay Thaï.

Le regretté Ramon Dekkers est sans doute le plus célèbre des exportateurs de kickboxing néerlandais, ayant participé à de nombreuses promotions de haut niveau dans le monde entier, y compris un combat dans les plus grands stades de Bangkok.

Kickboxing chinois (Sanda/Sanshou)

Le Sanda a été développé par l'armée chinoise, combinant les arts martiaux traditionnels chinois et les sports de combat modernes pour une application plus pratique. Le nom Sanda (en chinois : 散打) ou Sanshou (en chinois : 散手) signifie "combat libre".

Le Sanda à part entière ressemble au Muay Thaï en ce qui concerne la gamme d'armes autorisées. En fait, il ressemble encore plus aux arts martiaux mixtes en raison de l'inclusion de la lutte et du judo dans son répertoire.

Dans les compétitions interdisciplinaires ou les combats d'exhibition où les projections et les retraits sont autorisés, les combattants Sanda ont été enclins à les utiliser avec une grande efficacité.

Sanda n'a jamais vraiment atteint une grande popularité en dehors de la Chine, que ce soit en tant que sport de compétition ou en tant que pratique d'art martial pour les gens ordinaires. Mais pour de nombreux combattants chinois de kickboxing et de MMA, le Sanda est souvent l'art martial de base sur lequel ils construisent leur carrière.

Avec l'essor des organisations chinoises de kickboxing Kunlun Fight et Wu Ling Feng, le Sanda semble destiné à être éclipsé par les écoles de kickboxing de style K-1, qui est plus pertinent sur le ring.

Le fait que Buakaw soit une méga star du combat en Chine n'aide pas, car cela a conduit des foules de ses fans chinois à s'entraîner au Muay Thaï.

Muay Thaï vs Kickboxing

Maintenant, parlons de la différence entre le Muay Thaï et le Kickboxing et de ce qui se passe dans une épreuve de force entre les deux sports de frappe. Pour ce faire, nous comparons le Muay Thaï avec les règles du K-1 (également adoptées par le Glory et ONE Super Series) car il s'agit de la forme de kickboxing la plus répandue.

Différence entre le Muay Thaï et le Kickboxing

Le Muay Thaï (Boxe Thaï) et le Kickboxing autorisent tous deux les coups de poing, les coups de pied, les coups de genou et les balayages.

La différence essentielle entre les deux se résume à deux aspects : les coups de coude et le corps à corps. Pour faire simple, le kickboxing est un Muay Thaï dépouillé, sans coudes et sans saisie.

Le véritable clinching au Muay Thaï permet d'enfermer les combattants dans le clinch tant qu'il y a encore de l'action comme des genoux ou des coudes. L'officiel du ring ne met fin au combat que lorsque les deux combattants se tiennent l'un à l'autre et ne font rien d'autre.

En Kickboxing, le clinch est autorisé très brièvement et un coup de genou (ou des coups) doit être lancé immédiatement dans le clinch. Un avertissement ou une faute sera donc nécessaire pour le clinch sans attaque immédiate.

Certaines promotions de kickboxing (par exemple le Glory Kickboxing) autorisent des saisies de 5 secondes maximum tant qu'il y a une attaque continue entre les deux combattants. L'arbitre rompt le combat instantanément s'il n'y a pas de coup de genou.

Une autre différence importante est le système de notation. Le Muay Thaï traditionnel favorise les coups de pied plutôt que les coups de poing, tandis que le kickboxing marque tous les coups efficaces de manière plus égale. C'est pourquoi vous verrez plus de coups de pied au Muay Thaï.

Outre les règles et les scores, la différence la plus visible entre le Muay Thaï et le Kickboxing est le rythme des combattants.

Les combattants de Muay Thaï adoptent traditionnellement une position plus calme, favorisant les coups de pied, les coudes et les genoux. Le Kickboxing et les combattants occidentaux en général, ont tendance à privilégier les coups de poing et à adopter un jeu de jambes plus vif, similaire à celui de la boxe.

Les kickboxeurs se battent à un rythme plus rapide et avec un volume de coups plus élevé, car les combats de kickboxing sont programmés pour 3 rounds (3 minutes chacun). Les combats de Muay Thaï ont tendance à se dérouler plus lentement en raison du système à 5 rounds (également de 3 minutes chacun). Cependant, certaines promotions de Muay Thaï ont été modifiées pour des combats à 3 rounds afin de répondre aux besoins du grand public.

De nombreux compétiteurs participent aux deux sports en raison de leurs similitudes. Les combattants apportent ce style avec eux lorsqu'ils traversent d'autres territoires, avec un succès raisonnable dans les deux cas.

Muay Thaï vs Kickboxing - Quelles sont les Différences - univers boxe

Muay Thaï vs Kickboxing : Lequel est le plus populaire ?

Selon la personne à qui vous demandez, la plupart des spectateurs préféreront l'un à l'autre, même si les deux disciplines sont tout aussi divertissants.

La plupart des combattants de Muay Thaï ou de Kickboxing traversent la frontière de l’un comme de l’autre côté.

Buakaw est bien sûr l'un des plus célèbres combattants de Muay Thaï à avoir traversé le monde du Kickboxing. En fait, c'est vraiment dans la promotion du kickboxing japonais, le K-1, qu'il a fait sa grande percée.

Il s'est avéré que Buakaw est devenu le visage du Muay Thaï, l'icône la plus célèbre de ce sport encore aujourd'hui. C'est grâce au K-1 et à Buakaw que de nombreux pratiquants de Muay Thaï ont commencé à pratiquer ce sport.

Le long format à 5 rounds du Muay Thaï, son rythme plus lent, les rituels de danse (Wai Khru Ram Muay) d'avant combat et la bande son de la musique traditionnelle thaïlandaise Sarama ne plaisent pas vraiment à la majorité des fans de sport occidental.

En termes d'acceptation et de popularité mondiale, le Kickboxing est plus populaire que le Muay Thaï. Le Kickboxing, c'est de l'action pour trois rounds complets sans les aspects culturels.

Muay Thaï vs Kickboxing : Qu'est-ce qui est le mieux ?

Chaque fois que le sujet d'un style par rapport à un autre se pose, la réponse politiquement correcte à donner est que chaque discipline est plus efficace dans son propre domaine.

Plusieurs Thaïlandais qui ont fait le choix du kickboxing montrent qu'ils sont les meilleurs dans ce domaine (du moins dans leur catégorie de poids). Citons par exemple Buakaw, Sitthichai Sitsongpeenong et Petchpanomrung Kiatmoo9.

De l'avis de nombreux observateurs, il s'agit d'une combinaison de plusieurs choses. Le Muay Thaï est efficace en raison de son histoire martiale, du cran des combattants issus d'un milieu difficile et de l'expérience acquise sur les rings lors de compétitions à un très jeune âge.

Cependant, les kickboxeurs en général ont tendance à surpasser les boxeurs thaïlandais en matière de boxe anglaise. Les boxeurs occidentaux ont un corps plus grand et vous les verrez toujours essayer de faire du KO.

Il existe des exceptions à cette règle, comme les combattants thaïlandais agressifs comme Rodtang Jitmuangnon, Kulabdam Sor Jor PiekUThai et Yodlekpet ou Pitisak. Ces combattants sont connus pour leur puissance de feu.

Tout bien considéré, la gamme étendue de techniques du Muay Thaï lui donne un avantage du fait qu'il dispose de plus d'armes.

Cependant, une grande partie de ce qui est souvent présenté comme Muay Thaï vs Kickboxing est essentiellement combattu selon un ensemble de règles ou l'autre.

Un kickboxeur expérimenté aura toujours l'avantage dans un combat de kickboxing sur un combattant de Muay Thaï avec peu ou pas d'expérience en kickboxing. De même, le Nak Muay expérimenté déchirera un kickboxeur selon les règles complètes du Muay Thaï.

Le fait est que de nombreux kickboxeurs s'entraînent et s'affrontent à la fois au Muay Thaï et au kickboxing. C'est logique, car cela leur offre davantage de possibilités de compétition. Il en va de même pour les boxeurs thaïlandais qui cherchent des occasions de compétition à l'étranger.

C’est tout pour nous concernant la différence entre la Boxe Thaïlandaise et le Kickboxing. Nous espérons que cet article vous donnera une meilleure idée de la différence entre ces deux arts martiaux.

Produit lié à cet article

Casquette Boxe Thaïlandaise - Univers Boxe: Vêtements & Accessoires de Boxe
Casquette Boxe Thaïlandaise - Univers Boxe: Vêtements & Accessoires de Boxe Casquette Boxe Thaïlandaise - Univers Boxe: Vêtements & Accessoires de Boxe Casquette Boxe Thaïlandaise - Univers Boxe: Vêtements & Accessoires de Boxe Casquette Boxe Thaïlandaise - Univers Boxe: Vêtements & Accessoires de Boxe Casquette Boxe Thaïlandaise - Univers Boxe: Vêtements & Accessoires de Boxe Casquette Boxe Thaïlandaise - Univers Boxe: Vêtements & Accessoires de Boxe Casquette Boxe Thaïlandaise - Univers Boxe: Vêtements & Accessoires de Boxe Casquette Boxe Thaïlandaise - Univers Boxe: Vêtements & Accessoires de Boxe

Casquette Boxe Thaïlandaise

LES FANS DE BOXE THAÏLANDAISE APPRECIERONT CETTE CASQUETTE AU STYLE UNIQUE 60 % coton, 40 % polyester Visière incurvée et couleur assorties sous la visière  Serrage réglable en plastique Couronne 8,9 cm Tour de tête: 54,9...

Voir le produit

← Article précédent Article suivant →


Laisser un commentaire

Veuillez noter que les commentaires doivent être approuvés avant leur publication.