Muay Boran, l'Art des 9 Membres avant le Muay Thaï

Publié par Univers Boxe le

Muay Boran, l'Art des 9 Membres avant le Muay Thaï

Aux pratiquants et amateurs d'arts martiaux. Le Muay Thaï et la Thaïlande sont connus. Cependant, les amateurs de Muay Thaï qui s'y plongent un peu plus profondément trouveront un art à la fois similaire et différent du Muay Thaï. Et c'est l'art du Muay Boran.

Si vous suivez le Muay Thaï, il y a de fortes chances que vous en ayez déjà entendu parler. Si vous souhaitez en savoir plus sur le Muay Boran, lisez ce qui suit pour découvrir cet autre art de combat thaïlandais.

Qu'est-ce que le Muay Boran

Le Muay Boran est l'art de combat traditionnel de la Thaïlande.

Il (en thaï : มวยโบราณ) signifie littéralement "combat ancien". En effet, Muay (มวย) se traduit par "combat" et Boran (โบราณ), lorsqu'il est traduit, signifie "ancien".

Le terme "Muay Boran" est en fait utilisé pour décrire collectivement toutes les anciennes techniques non armées conçues à l'origine par les Thaïlandais pour être utilisées en guerre. Il fait référence aux techniques avant qu'elles ne soient développées et organisées dans la forme moderne de sport de combat que nous connaissons sous le nom de Muay Thaï.

C'est vers les années 1930 que beaucoup considèrent que le Muay Boran et le Muay Thaï se sont séparés. Ce dernier a pris une direction plus moderne et a évolué pour devenir le sport que nous connaissons et aimons aujourd'hui.

D'autre part, le Muay Boran a conservé une grande partie de sa forme originale. En fait, si vous regardez l'esthétique de cet art, il n'utilise même pas de gants. Les praticiens enroulent plutôt des cordes de chanvre autour de leurs mains.

Un autre nom pour le Muay Boran est Muay Kard Chuek fait référence à la boxe utilisant des cordes Muay Thaï (Chuek signifie "corde" en thaï).

Le Muay Boran tel qu'il est pratiqué aujourd'hui est un peu plus limité que ce qu'il était autrefois. On peut dire qu'il est maintenant restreint puisqu'il n'est plus vraiment utilisé pour les compétitions proprement dites.

Comme d'autres arts martiaux traditionnels tels que le Kung Fu chinois et le Karaté, le Muay Boran est aujourd'hui largement pratiqué à des fins de performance et de divertissement.

Le Muay Boran partage également ses racines et de nombreuses similitudes avec d'autres arts martiaux d'Asie du Sud-Est comme le Pradel Serey (Cambodge), le Muay Lao (Laos) et le Lethwei (Myanmar).

Styles de Muay Boran

Comme mentionné ci-dessus, le terme "Muay Boran" est un terme général. Il recouvre plusieurs styles et techniques avec des variations distinctes.

Le fait que la Thaïlande compte plusieurs groupes ethniques vivant dans différentes régions est probablement l'un des facteurs qui expliquent qu'il existe plusieurs styles de boxe thaïlandaise ancienne.

Examinons certains de ces styles et quelques détails sur chacun d'entre eux :

Muay Chaiya

Les racines de Muay Chaiya se trouvent dans le sud de la Thaïlande, dans le district de Chaiya (dans la province de Surat Thani). C'est un style bien documenté qui s'est imposé il y a plus de 200 ans, à l'époque du roi Rama V.

Ce style utilise assez fortement les coups de coude et de genou car il est spécialisé dans le combat à bout portant. En même temps, il met l'accent sur la défense et le combat à mains nues, tout en utilisant une position basse.

Les cordes ne montent que jusqu'aux poignets en raison de l'utilisation intensive des avant-bras et des coudes.

Le Muay Chaiya est considéré comme un style très complet qui continue à être bien reçu et pratiqué dans le sud de la Thaïlande.

Muay Korat

Le Muay Korat est le style qui est venu de la région de Korat dans le nord-est de la Thaïlande. On dit qu'il est originaire de la période d'Ayutthaya.

C'est un style "dur" qui met particulièrement l'accent sur la puissance et les coups lourds. Les combattants qui utilisent ce style apprennent à utiliser autant de puissance que possible dans leurs frappes. Les cordes sont enroulées jusqu'aux coudes dans ce style.

Le Muay Korat utilise une garde haute et une position verticale.

Muay Lopburi

Muay Lopburi est originaire de la province de Lopburi, dans le centre de la Thaïlande.  Elle est parfois appelée Muay Pra Nakorn (en thaï : มวยพระนคร) ou Muay Giew (en thaï : มวยเกี้ยว).

Le Muay Lopburi remonte aux alentours du 7e siècle et aurait été influencé par les mouvements des singes et des éléphants. Il met l'accent sur la lutte contre l'intelligence et les coups de poing forts.

Les pratiquants de ce style s'enroulent les mains avec des cordes à mi-hauteur des bras ainsi qu'autour des chevilles. 

Muay Thasao

Le style suivant, le Muay Thasao, connu pour sa fluidité et sa rapidité. Traduit, le Muay Thasao (en thaï : มวยท่าเสา) signifie "boxe de Tha Sao", un district de la région montagneuse du nord de la Thaïlande.

Ce style est également connu sous le nom de "boxe aux pieds de singe" pour ses mouvements rapides et ses coups de pied rapides.

Il n'existe pas beaucoup de documentation sur ce style. Le Muay Thasao serait lié à la légende du héros historique thaïlandais, Phraya Phichai Daap Hak.

Phraya Phichai était un général qui a servi le roi Taksin au 18e siècle. Il aurait pratiqué le style Muay Thasao. Le film "Broken Sword Hero", avec la star du Muay Thaï, Buakaw Banchamek, est basé sur l'histoire de Phraya Phichai.

Krabi Krabong

Il convient de mentionner le Krabi Krabong dans cette section. Le Krabi Krabong (thaï : กระบี่กระบอง) est le système d'arts martiaux basé sur les armes de l'ancienne Thaïlande conçu pour la guerre.

Le Krabi (thaïlandais : กระบี่) est une épée thaïlandaise tandis que le Krabong (thaïlandais : กระบอง) est un bâton en bois. Les anciens combattants siamois manient l'épée et le bâton, ou deux épées, d'où le nom.

Ce système était enseigné aux soldats en même temps que les arts martiaux non armés. Le roi Naresuan le Grand et le roi Taksin étaient connus pour être des pratiquants de cet art.

Le Krabi Krabong est progressivement tombé dans l'oubli après la fin des guerres, lorsque les combats à l'épée n'étaient plus nécessaires. Il est maintenant pratiqué à des fins récréatives et de performance, tout comme le Muay Boran.

Muay Boran technique - Univers Boxe

Techniques de Muay Boran

Parlons maintenant de quelques techniques utilisées à Muay Boran.

Les techniques de Muay Boran sont souvent divisées en deux groupes : Mae Mai (thaï : แม่ไม้) qui est une collection de techniques fondamentales pour tous et Look Mai (thaï : ลูกไม้) sont des techniques enseignées aux plus avancés.

Les techniques Mae Mai et Look Mai sont enseignées et représentées comme des contre-mouvements en réponse à une attaque. Les techniques de chaque groupe peuvent différer selon les différents styles (voir la section précédente).

Voici quelques mouvements de Mae Mai et de Look Mai courants souvent vus dans les films de Muay Thaï ou les démonstrations en direct :

Hak Nguang Aiyara

Hak Nguang Aiyara (thaï : หักงวงไอยรา) décrit l'action de "casser la trompe de l'éléphant". Pour cette technique, vous attrapez la patte (trompe) de l'adversaire lorsqu'il donne un middle kick. Ensuite, vous passez un coude dans la zone de la cuisse de la jambe attrapée.

Chawa Sad Hok

Le Chawa Sad Hok (thaï : ชวาซัดหอก) est une technique de coude nommée d'après la "lance javanaise". Il s'agit d'un contre-mouvement au coup de poing de l'adversaire exécuté par un glissement (comme en boxe) suivi d'un coup de coude aux côtes ou à la poitrine de l'adversaire.

Mon Yen Luck

Mon Yen Luck (en thaï : มอญยันหลัก) est en fait le coup de pied tombé. Il s'agit d'un coup de pied poussé vers l'avant lancé sur la poitrine, le plexus solaire ou l'abdomen d'un adversaire qui charge pour perturber son mouvement vers l'avant ou casser ses coups de poing. C'est une technique commune au Boran et au Muay Thaï.

Jarakhe Fad Hang

Jarakhe Fard Hang (Thai : จระเข้ฟาดหาง) signifie littéralement "queue d'alligator" en thaïlandais. Il s'agit d'un coup de pied arrière qui tourne et qui est projeté au cou ou à la tête de l'adversaire. Cette technique est courante dans d'autres arts de frappe comme le taekwondo et le kickboxing.

Hanuman Thawai Waen

Hanuman Thawai Waen (Thai : หนุมานถวายแหวน) est une technique de Look Mai nommée d'après le Dieu hindou, Hanuman. Elle signifie "Hanuman fait une offrande" en thaïlandais. Cette technique est similaire à un uppercut mais avec deux mains au lieu d'une. Elle est dirigée vers le menton ou la gorge.

Ruesi Bod Ya

Il s'agit d'un mouvement spectaculaire. La technique consiste à sauter sur la jambe de l'adversaire et à enfoncer un coude lourd directement sur le sommet du crâne.

Voici une scène du film Broken Hero Sword présentant les techniques qui viennent d'être décrites :

Il faut noter que certaines techniques anciennes sont interdites en Muay Thaï car elles peuvent être mortelles. Il s'agit par exemple de casser les bras (articulation du coude) ou de briser le cou.

Il s'agit d'une différence essentielle entre le Muay Boran et le Muay Thaï car le premier a été conçu pour tuer potentiellement l'adversaire.

Similitudes entre Muay Boran et Muay Thaï

Muay boran

Il est communément admis que le Muay Thaï est originaire du Muay Boran ou du moins qu'il est fortement influencé par celui-ci. Il est donc inévitable qu'ils présentent des similitudes.

Le Muay Boran a été créé pour être utilisé sur les champs de bataille, mais il est devenu un sport au fil du temps. À l'époque du roi Naresuan, au XVIe siècle, un intérêt notable pour le combat en tant que sport a commencé à prendre de l'ampleur.

Des tournois de Boran ont d'abord été organisés pour la cour royale et se sont répandus parmi les roturiers au fil du temps. Cela a finalement conduit à la naissance du Muay Thaï en tant que sport sous sa forme moderne.

Quelles sont donc exactement les similitudes, hormis les plus évidentes ? Examinons de plus près la comparaison entre le Muay Thaï et le Muay Boran.

Rituels et traditions

Puisque nous parlons de similitudes. Commençons par le commencement littéral. Les combattants du Muay Boran et du Muay Thaï pratiquent tous deux le Wai Kru avant chaque combat de boxe. Le Wai Kru est une tradition héritée des temps de guerre où les soldats siamois accomplissaient un rituel avant de se rendre sur le champ de bataille.

Cette danse rituelle est destinée à rendre hommage aux entraîneurs des combattants, à leurs parents et à Bouddha (ou Allah pour les combattants musulmans). Elle est propre à ces deux arts et montre les liens étroits qu'ils entretiennent avec la culture et la tradition thaïlandaises.

Techniques de poing

Le Muay Boran et le Muay Thaï utilisent également les mêmes coups de poing et combinaisons de coups de poing. Ce sont les coups de poing, les crochets et les uppercuts. Bien qu'il faille souligner que le Muay Boran l'utilise dans une moindre mesure que le Muay Thaï car il privilégie des frappes différentes pour ses armes principales.

Coups de pied

Les deux arts se ressemblent également en ce sens qu'ils utilisent beaucoup de coups de pied dans leurs attaques. Du coup de pied front kick au coup de pied circulaire, en passant par divers coups de pied, ces armes à longue portée sont utilisées avec un effet dévastateur.

Coudes et genoux

Le Muay Boran et le Muay Thaï se caractérisent également par de nombreux coups de genou et de coude dans leurs attaques. Ils sont lancés de près et de moyenne portée pour une efficacité maximale. Cependant, le Muay Boran met davantage l'accent sur les deux coups que nous aborderons dans la section suivante.

Clinching

Le clinchage est très utilisé dans les deux arts de combat. Nous savons que le clinchage est utilisé comme une forme de lutte debout, tout en servant de position pour lancer des coups de coude et de genou rapprochés. Au Muay Boran, le clinch est également utilisé pour mettre en place des serrures (par exemple, le headlock), ce qui n'est pas vraiment utilisé au Muay Thaï.

Différences entre le Muay Boran et le Muay Thaï

Tout aussi flagrantes et importantes à noter sont les différences entre le Muay Boran et le Muay Thaï.

Une fois de plus, nous devons souligner le fait que le Muay Thaï s'est développé au point de devenir à la fois un sport de combat et un art martial. Alors que le Muay Boran a conservé sa vocation initiale de style de combat destiné à la guerre.

Voici les différences distinctes entre les deux.

Le 9ème membre

Si le Muay Thaï est connu comme l'art des 8 membres, le Muay Boran devrait être appelé l'art des 9 membres. C'est parce que la tête peut aussi être utilisée comme une arme dans le Muay Boran.

Les coups de tête sont autorisés, vous pouvez donc utiliser 9 membres pour attaquer et vous défendre. La tête est ajoutée aux 2 poings, 2 coudes, 2 genoux et 2 tibias/pieds. C'est une arme supplémentaire qui est pratique sur le champ de bataille et en cas de légitime défense.

Position

Cette position est une autre des différences entre le Muay Boran et le Muay Thaï. Au Muay Boran, il y a une variété de positions selon le style et l'application.

Une variation commune est la position large et basse. C'est une position plus défensive qui aide à protéger les parties les plus vulnérables du corps comme la région de l'aine.

Gardez à l'esprit qu'il n'y a pas autant de règles au Muay Boran qu'au Muay Thaï. Les combattants doivent protéger les parties les plus vulnérables de leur corps et une position plus large et plus basse aide.

Coudes et genoux

Les coups de coude et de genou sont plus accentués au Muay Boran qu'au Muay Thaï. On pourrait penser que c'est la même chose en Muay Thaï, mais vous comprendrez la disparité quand vous verrez une manifestation de Muay Boran.

Il y a plus de coudes et de genoux volants qui sont censés causer le plus de dégâts possible et faire tomber leurs adversaires. De tels mouvements sont beaucoup moins courants en Muay Thaï car ils sont risqués à exécuter.

Règles

Il n'y a pas de règles à Muay Boran. Tout est permis dans un combat, sauf l'utilisation d'armes. Les attaques à l'aine, les combats au sol, les lancers et tout mouvement illégal au Muay Thaï sont tous des règles de jeu équitables au Muay Boran.

Un combat au Muay Boran et au Muay Thaï ne se termine que lorsqu'un combattant est mis KO ou incapable de continuer. Mais il n'y a pas de rounds dans le Boran. Le Muay Thaï, par contre, est généralement disputé en cinq rounds de 3 minutes chacun, avec 2 minutes de repos entre les rounds.

Les combattants de Muay Thaï ont tendance à se sentir à l'aise pendant les deux premiers rounds et il est possible de gagner par points. Le Muay Boran n'a pas de rounds et pas de repos. Le combat ne se termine que lorsqu'un combattant est incapable de continuer et que l'autre sort victorieux.

Où apprendre le Muay Boran en Thaïlande

Pour ceux d'entre vous qui souhaitent apprendre le Muay Boran, il existe plusieurs camps et académies en Thaïlande

Conclusion

L'art ancien du combat qu'est le Muay Boran a réussi à survivre et à persister jusqu'à nos jours.

Cependant, il doit beaucoup à la popularité et à la notoriété actuelles du Muay Thaï, qui est l'une des principales raisons pour lesquelles les gens s'y intéressent et le découvrent encore.

La vérité incontestée sur la Muay Boran est qu'il a gagné la place qui lui revient dans l'histoire et la tradition thaïlandaises. Il est indéniable que le peuple thaïlandais et le sport du Muay Thaï doivent beaucoup à cet ancien art de combat.

← Article précédent Article suivant →


Laisser un commentaire

Veuillez noter que les commentaires doivent être approuvés avant leur publication.