Tyson Fury, Numéro 1 des Poids Lourds

Publié par Univers Boxe le

Tyson Fury, Numéro 1 des Poids Lourds

Tyson Fury devenu Cogneur

Qui peut désormais douter de Tyson Fury après sa victoire contre Deontay Wilder ?. Il a dit à tout le monde qu'il allait mettre KO Deontay Wilder, le redoutable puncheur avec le ratio impressionnant de 95 % de KO, et c'est ce qu'il a fait. C'était un combat à sens unique qui s'est terminé par une raclée. Il doit maintenant être considéré comme le meilleur poids lourd du monde.

Il y a quatorze mois, Fury et Wilder se sont affrontés pendant douze rounds et cela s'est terminé par un match nul. Fury a subi un knockdown à deux reprises, mais semblait en avoir fait assez pour gagner. Aussi bonne que soit cette performance, le retournement de situation n'est rien moins qu'étonnant.

Battre Wilder en sept rounds est un résultat incroyable. C'est une performance qui montre un changement de style pour un combattant connu pour son intelligence de boxe et une défense incroyable. Dans un MGM Grand de Las Vegas qui affichait complet, Fury s'est littéralement transformé en puncheur.

"Ce n'est que le début", a déclaré Fury par la suite, qui s'est associé à Sugar Hill Steward à la fin de l'année dernière après une séparation surprise d'avec Ben Davison.

"Je n'ai fait que commencer ce style, c'est le fruit de sept semaines seulement. Voyons quand j'aurai plus de temps. »

Un Désaccord dans le Camp Wilder

Wilder a été mis à terre au troisième et au cinquième round et s'est arrêté lorsque Mark Breland, le co-entraîneur de l'Américain, a jeté l'éponge. Jay Deas, l'entraîneur en chef de Wilder, a déclaré après coup qu'il n'était pas d'accord avec la décision de Breland.

"Mark Breland a jeté l'éponge, je ne pensais pas qu'il allait le faire", a déclaré Deas. "Deontay Wilder a cette droite et il peut retourner le combat. Il reviendra et ce sera aussi bien pour lui."

Wilder n'a pas assisté à la conférence de presse qui a suivi le combat car il était en route pour l'hôpital. C'est un aveu qui fait que la décision de Breland est exactement ce qu'il fallait faire.

L'ancien boxeur invaincu a subi un martèlement soutenu qui n'allait que s'aggraver. Ses yeux étaient vitreux et ses jambes de plus en plus instables lorsque l'arbitre a arrêté le combat.

"Il avait une petite coupure à l'intérieur de l'oreille qui a pu affecter son équilibre", a déclaré Deas. "C'était un combat difficile et épuisant. Il aime être actif, mais ce sont deux combats qui se succèdent rapidement, le dernier ayant eu lieu en novembre. Cela lui permettra de se reposer et de passer du temps avec sa famille".

Une coupure à l'oreille, ou un tympan éclaté, peut expliquer pourquoi l'équilibre de Wilder était si mauvais. Certains diront que Wilder a surtout été surestimé depuis le début. Mais aucun combattant n'avait été capable de lui faire subir ce genre de pression auparavant.

Si Fury avait surclassé Wilder sur 12 rounds comme il l'avait fait avec Wladimir Klitschko en 2015, cela aurait été très impressionnant. Mais d'avoir changer son style et faire exploser Wilder, c'est encore plus impressionnant.

Fury a pris le titre de Wilder, et, au vu de la manière, Tyson Fury l'a remplacé en tant qu'homme le plus dangereux de la division poids lourds.

Sur le même sujet...

← Article précédent Article suivant →